Entreprises, cessez de vous reposer entièrement sur les services de veille "marchés publics"!

publié le 2 avr. 2010 à 02:25 par G re   [ mis à jour : 2 avr. 2010 à 02:35 ]
Si je ne peux que me réjouir que ce site dépasse désormais les 5000 visiteurs uniques par mois, j’espère que les messages que je tente de faire passer ont un impact sur le lectorat. Le message que je souhaite faire passer à travers ce billet est pour moi de la plus haute importance : Entreprise, cessez de vous reposer intégralement sur les services de veille "marchés publics".

Je n’ai que trop entendu sur mes dernières procédures des entreprises me disant « XXX m’a transmis le DCE » (alors même que je m'aperçois qu'elles ne disposent en réalité que de la publicité, « j’ai récupérer l’information grâce à tel ou tel société ». Non pas que ces services soient mauvais (ils peuvent vous «alerter » et encore, combien de société m’ont déjà appelé au moment de la publication de l’avis d’attribution, me demandant le DCE et apprenant avec stupéfaction que la procédure était déjà terminée) mais il faut toujours, je dis bien toujours aller à la source officielle. C'est-à-dire, consulter la publicité initiale sur le site du BOAMP/JOUE (ou autres journaux d’annonces légales) et vous rendre sur la plateforme de la personne publique pour télécharger directement le DCE (ou les demander directement à la personne publique).

Dans le cas contraire, le risque de ne pas obtenir la dernière version du document, de ne pas être informé « directement » des échanges, modifications (j’insiste sur le directement) sont démultipliés. Il ne doit y avoir qu’un lien direct entre vous et l’administration (sauf si vous répondez en groupement auquel cas, ce lien peut être fait par cotre cotraitant mandataire). Ne laissez personne « interférer » et n’utilisez que les services en tant que "veille".

Les marchés publics, c’est compliqué ? Et bien il faut vous y mettre quand même, car les marchés publics nécessitent que l’on y passe un peu de temps, tout comme les marchés publics nécessitent pour l’administration d’y passer du temps (voir beaucoup de temps) . Il faudra d’ailleurs également prendre du temps, comme je l’explique sur l’ensemble du site pour vous familiariser avec une publicité, les informations qu’elle contient ainsi que tous les documents qu’utilise l’administration. Sincèrement, comment répondre de manière vraiment pertinente dans le cas contraire ?

En somme, les services de veilles oui (et encore, mais je peux comprendre l’intérêt de la chose, si quelqu’un d’avisé surveille quand même un peu à coté), éventuellement une aide à la réponse, mais ne laissez personne faire les choses à votre place. L’adage, « on est jamais mieux servi que par soit même » me semble tout à fait approprié.
 
A cet égard, si l'on parle énormément dans l'administration de la professionnalisation du métier d'acheteur (ce qui est une bonne chose), j'aimerai un jour que l'on se penche vraiment sur la professionnalisation des candidats (et c'est l'objet principal de ce site internet), car parfois, je tombe littéralement de ma chaise lors de la réception des candidatures/offres. On peut professionnaliser l'achat autant que l'on souhaite, si en face, on a que des "mauvais candidats" (qui ne répondent pas dans les cases, lisent en diagonale le reglement de la consultation, on un process qui conduit à ce que celui qui réponde concrètement ne soit pas le même que celui qui detient les bons documents), tout le temps passé, l'energie dépensée et les process mis en place ne serviront strictement à rien (attention, mauvais candidat ne signifie pas mauvaise entreprise, mais désigne simplement une entreprise qui ne sait pas répondre)!
Comments