Le "Payment recapture audit " se généralise dans l'administration américaine

publié le 26 mars 2010 à 03:35 par G re
Je l’indiquais hier dans un billet concernant l’Ecosse, le Président Obama a envoyé le 10 mars dernier à ses « heads of Executive Departments and Agencies » un mémorandum leur demandant de mettre en place un « Payment recapture audit » généralisé afin de corriger les erreurs de paiements, dépenses inutiles etc… (http://www.whitehouse.gov/the-press-office/presidential-memorandum-regarding-finding-and-recapturing-improper-payments) Il s'agit d'identifier  toute dépense inutile à l’aide de spécialistes en comptabilité et d'outils technologiques de dernière génération pour examiner, trouver, les dépenses en doublon, dépenses plus importantes que ce qu’elles devraient être, paiement pour service non réellement rendu etc… Sur la base de ce mémorandum, des actions concrètes devraient être mise en place dans un délai maximum de 90 jours à compter de la date du mémorandum. Deux jours plus tard, sortait un document du GAO relatif à l’implémentation du « federal funding accountability and transparency act of 2006 » (http://gao.gov/products/GAO-10-365)
Le plus impressionnant dans tout cet enchevêtrement d’événements est certainement la réactivité et le suivi permanent du projet. Le dernier audit ne datait que de décembre 2009 et ce document rappelle déjà à l’ordre les administrations en leur demandant de produire toutes les données relatives aux contrats passés en 2009 ainsi que la mise en place d’un plan de récolte de données sur le site www.usaspending.gov. Tout ceci fait d'ailleurs suite à une série de critiques sur www.usaspending.gov lors d’une conférence en date du 4 mars 2010 (http://www.appeldoffrepublic.fr/actualite-appel-d-offre-public/emergingpolicyandpracticeissueslespratiquesemergentesenmatieredemarchespublicsauxetatsunis)

On voit l’extraordinaire réactivité, souplesse du système qui rejoint d’ailleurs parfaitement l’ensemble des actions préconisées par la check list que j’évoquais hier dans une démarche finalement assez circulaire. Cette démarche permet d’ailleurs d’informer directement le public (sur le principe selon lequel chaque américain doit savoir comment est utilisé chaque dollar qu’il verse à l’Etat) de manière pédagogique, tout en utilisant l’achat public et les finances publiques (les deux étant intimement liés). Le site www.usaspending.gov comporte d’ailleurs une rubrique particulière dédiée à l’achat public : http://www.usaspending.gov/fpds/index.php?reptype=a (vraiment bien faite, et on le voit, pour laquelle le Président, largement appuyé par le GAO, s’implique personnellement). Malgré les critiques autour de ce site, je pense qu’il s’agit véritablement d’une avancée démocratique et concrète, aussi utile au publique non initié, aux entreprises qu’à l’administration elle-même. 
Comments