Réflexion américaine sur la définition d'un cahier des charges (CCTP) informatique et étude de cas de la migration web 3.0 du site recovery.gov

publié le 18 oct. 2010 à 08:54 par G re   [ mis à jour : 20 oct. 2010 à 12:04 ]

Dans l’actualité, deux articles intéressants à lire relatifs à la gestion de projet web américaine et concernant la rédaction de cahier des charges (CCTP) informatique.

 Sur les cahiers des charges (CCTP) informatiques, un article de washington technology indique toute la problématique du secteur

 (http://washingtontechnology.com/Articles/2010/10/15/COMMENT-Ray-Kane-RFP-requirements.aspx?Page=2).

Comme l'explique l'auteur de l'article, l'acheteur a généralement tendance a définir des prérequis minimaux en fonction ce que l’on connaît déjà. Difficulté : le temps que la procédure avance, il est parfois sorti une technologie répondant mieux à son besoin. Selon les spécialistes auditionnés pour la rédaction de cet article, il ne faudrait pas fixer les caractéristiques minimales en fonction de ce que l’on connaît mais bien du besoin des utilisateurs finaux. Pour cela, l’article propose une méthodologie basée sur trois piliers : ce dont j’ai besoin, ce que je veux et ce dont j’ai envie (trois niveaux d’attentes). Ces trois axes, sont accompagnés de 18 mots clés (en anglais) permettant de « mieux penser » son besoin sans parler de prérequis.

 §                     User input

§                     Project charter

§                     Unique security profile

§                     Functional specs

§                     Business cases

§                     Use cases

§                     Performance metrics

§                     Operational scenarios

§                     Transitional scenarios

§                     Nonfunctional needs

§                     Interface needs

§                     Screen designs

§                     Application mock-ups

§                     Story cards

§                     Validation tests

§                     Acceptance tests

§                     Refreshment plan

§                     Decommission plan

  

Ces mots clé peuvent effectivement aider à la rédaction d’un cahier des charges et effectivement, on a sans doute trop tendance à naturellement définir son besoin par rapport à ce que l’on connaît déjà. Pour autant, la définition de « requirement » est malgré tout assez utile, pour autant qu’elle soit utilisée à bon escient (par exemple, en taux de disponibilité minimal à atteindre plutôt qu’en technologie précise à utiliser)

 Autre article intéressant, de GCN (government computer news) sur le Web 3.0 décrivant comment le site statique recovery.gov a pu migrer vers un site web3.0 (web sémantique permettant à chaque donnée d’être traitée et réutilisée automatiquement) sur un projet de 10 semaine à l'aide d'une gestion de projet efficace. Au-delà de cette très intéressante étude de cas, le rapport se termine par une liste de bonne pratique en matière de migration 3.0 dont le maître mot semble être : automatisation - Toute donnée qui ne peut être réutilisée via un traitement automatique est inutile

 http://download.101com.com/GIG/Custom/2010PDFS/Web3/Web3_Tools.pdf

Comments